Les gens qu’on n’aime pas

enfin-un-bouton-je-naime-pas-sur-facebook--non-juste-un-piege-812-1Il y a des gens qu’on n’aime pas. On a beau essayer d’être bienveillant en toutes circonstances, parfois, c’est plus fort que nous, il y en a qu’on ne peut pas voir en peinture, qu’on ne peut pas encadrer et qui nous pompe l’air… Et je ne parle pas de la fausse bonne copine qui nous a tourné le dos le jour où on s’est plus intéressé à notre nouveau chéri plutôt qu’à sa petite personne, ni de la vieille tante Marie-Thé qui ne rate jamais une occasion de pointer du doigt le moindre de nos petits défauts, ni même de la collègue inefficace qui nous agace car on est bien souvent obligé de rattraper son manque d’implication au travail. Non, je veux parler de ces gens qui ne nous ont rien fait, qui sont bien souvent plutôt gentils, mais qui nous insupportent au plus au point ! Ces personnes qu’on n’aime pas mais qui ne le méritent pas forcément, j’en ai rencontré quelques unes, je vais vous les décrire…

 

Marcel. 60 ans. Le rire gras sous la moustache. Le bon gars, joyeux. Mais les blagues lourdes et le regard (selon moi, ce n’est peut-être que ma propre interprétation) vicieux. Définitivement je n’aime pas ce type, je préfère l’éviter, il ne m’inspire pas confiance, je suis mal à l’aise en sa présence. Heureusement, je ne le croise pas souvent.

Georgette. 55 ans. Serviable, souriante, toujours de bonne humeur. « Mais alors ? » me direz-vous ? Oui mais tellement nunuche !!!! Conversation au ras des pâquerettes, elle radote à outrance et ne comprend pas vraiment tout ce qu’on lui dit. Du coup je la fuis, mais là je culpabilise +++ parce que sinon c’est une femme charmante…

Bob. 40 ans. Persuadé d’être un beau gosse (bon pas vilain ok mais pas canon non plus), il parle à tort et a travers, tout le temps de trucs qui saoule le non-initié. Assez serviable je pense et sans mauvais fond, mais quelle stupidité ! Lors d’une première rencontre il vous parle, sans vous connaître, sans savoir quel métier vous exercez, de ses activités illégales. La bêtise à l’état pur.

Cindy. 30 ans. Attitude d’ado, elle parle de sujets sans réel intérêt, tente de se faire remarquer à tout prix. Pas méchante mais pas futée. Déroutante dans ses sujets de conversation, on n’a pas envie de se retrouver face à elle lors d’un dîner… Mais la encore culpabilité ++ car je crois qu’elle a juste « besoin d’amoooour »…

Isidore. 45 ans. Neuneu de service, il a tout vu, il a tout fait, il sait tout mieux que tout le monde. Mais il n’est pas méchant là encore. Son rire stupide me sort pars les trous de nez. C’est maaaaaal, mais je n’y peux rien.

Virginie. 30 ans. Elle je ne l’aime pas depuis toujours, c’est physique, on n’a jamais pu s’encadrer, je ne sais pas pourquoi mais c’est comme ça. En tout cas aujourd’hui elle est moche et sûrement toujours aussi bête qu’avant (je ne lui parle plus depuis des années). Voilà. Zéro culpabilité ici…

Et vous, qui sont les gens que vous n’aimez pas ?

dfd

2 thoughts on “Les gens qu’on n’aime pas

  1. Au boulot, j’ai François, mélange de Marcel et de Georgette. Le lundi, quand j’ai encore la tête dans le c**, lui, est déjà en mode ‘pump it up’, ne manque pas une occasion de fayoter, se mêle de tout, n’hésite pas à regarder par dessus mon épaule pour voir mon écran….il est n’est pas méchant en soi, il est heureux mais je ne le supporte absolument pas.

  2. Bigornig

    J’ose à peine imaginer ce que pourrait donner un mélange de Marcel et Georgette ! Bon ça donne donc un François ! Ma pauvre, je te plains…
    Sinon moi j’avais oublié de dire aussi que Georgette est elle aussi un peu fayote et jalouse sur les bords. Voilà. Merci pour ton commentaire Bulle !

Laisser un commentaire