Avant je n’aimais pas le rose…

Alors, à la vue de ce titre (aguicheur s’il en est) les lecteurs qui me connaissent dans la vraie vie vont sans doute rester sceptiques…

Et bien pourtant c’est vrai, quand j’étais petite je n’aimais pas le rose. Et je me souviens d’une conversation que j’avais eu avec Élodie ma camarade de grande section (Elo si tu passe dans le coin tu nous diras si tu as souvenir de cet échange passionnant que nous avions eu) et le caïd de la classe qui s’appelait je crois Frédéric : sa couleur préférée à elle c’était le rose, pour lui c’était le noir car évidemment le rose c’était pour les filles. Et moi de me dire « Quoi ? Le rose c’est pour les filles ? », déjà rebelle dans l’âme il n’était pas question d’aimer une couleur de fille, beeeeeeeeeeeeeeeeeerk, donc c’était décidé, je n’aimais pas le rose !

Parce que quand j’étais petite je ne voulais pas trop être une fille… Moi ce que j’aimais c’était jouer dehors, grimper dans les arbres, jouer dans la terre, pédaler sur mon tracteur et faire atterrir mon hélico sur le toit de mon garage pour petites voitures. Il n’était pas question que je porte des jupes : non mais oh ça va pas non ?! D’ailleurs nouvelle  anecdote : pour la kermesse en CE1, en 1989, pour le bicentenaire de la Révolution, ma classe devait se déguiser sur le thème des paysans, je devais donc porter une jupe ! Aïe aïe la galère ! J’ai quand même finalement accepté mais ça a été compliqué.

Bon à côté de cela, rassurez-vous j’avais une marchande smoby, une corde à sauter et même quelques Barbies ! Mon cas n’était donc pas désespéré. Et pour preuve aujourd’hui je suis drôlement contente d’être une fille et j’adoooooooooooooore le rose. Mon ordinateur est rose, la housse de mon iPhone est rose, mes lunettes sont roses, mes sacs sont roses, j’en passe et des meilleurs !  Et je rêve même secrètement d’avoir des cheveux roses comme ça :

Mais alors que s’est-il passé, quand le changement a-t-il opéré ? Je ne sais pas vraiment, à l’adolescence probablement. Pourquoi avoir mis autant de temps à me rendre compte que c’était drôlement chouette d’être une fille. Sans doute parce que jusqu’au jour de ma naissance tout le monde pensait que j’étais un garçon…

Maintenant je sur-kiffe le rose et j’aime bien porter des robes. Mais voilà, j’ai aussi écopé des inévitables complexes de la condition féminine : pas assez mince, pas assez musclée, un nez comme-ci, un menton comme-ça… Rien n’est jamais simple mais il faut s’en contenter ! 😉

4 thoughts on “Avant je n’aimais pas le rose…

  1. anana

    Moi petite, je trouvais que tu ressemblais à une de nos héroïnes de lecture ! un coup les cheveux courts, un coup les cheveux longs, toujours pleins d’histoires que tu racontais et qui faisaient rêver ! en fait, petite, pour moi, tu étais : Martine 🙂 alors, rose ou pas rose, tu étais belle et bien une fille 🙂 et une fille bourrée d’imagination qui plus est !! Bye Ma’ euh… Mo’ !

    • Bigornig

      Martine !!!! MDR !!! Elle est bien bonne celle là ! Ben pourquoi pas ! Et maintenant tu me vois comment lol ?

  2. Hello Elo

    Mais ça c’était avant.

  3. Hello Elo

    Et non, je ne me souviens pas de cette conversation, mais je crois que je vois bien qui est le garçon dont tu parles.
    Ceci dit, si j’aimais le rose, je m’adonnais aux mêmes jeux que toi.
    En fait, tu fais dans les extrêmes toi!

    Bises

Laisser un commentaire